Journée 9

 MARDI 16 AOUT :     

Plat de Sanchez – Cabane d’Ansabere

                           8 h 45  – 15 h    

         

… Je prends mes notes à l’ombre d’un petit rocher avec une vue somptueuse et imprenable sur les aiguilles d’Ansabère que Thierry, quelques mètres au dessus de moi, scrute attentivement pour y découvrir des formes humaines inattendues ! Impression de savourer un petit moment de bonheur  immergés dans ces espaces à la fois sereins et majestueux juste troublés par quelques timides clochettes au lointain,  un bref sifflement de marmotte, un léger bêlement ou encore quelques choucas…

          Le bruissement à nos côtés d’un petit ruisseau accentue l’impression de légèreté et d’harmonie entourant ce moment de repos et de contemplation de la montagne.

          Nos repères sont maintenant bien établis et nous arrivons, à chaque étape à nos objectifs : un plat herbeux, un point d’eau à proximité et une belle vue sur l’horizon ; Il faut avouer qu’en s’arrêtant à 15 h, nous avions largement le temps pour satisfaire ces objectifs !

           En cheminant ce matin sur la route pour Lescun, passage obligé pour un dernier gros ravitaillement, nous repassons chacun dans nos pensées ce qui est nécessaire et seulement nécessaire pour les dernières étapes ; Le poids des sacs nous taraude, presque jusqu’à l’obsession !                                      

          Non, décidément, l’aliment miracle, léger, nutritif, conservable n’existe pas : pâtes au thon ou thon avec des pâtes résument finalement à  peu près l’unique dilemme qui nous préoccupe.

          L’arrivée à Lescun en coupant un terrain d’herbe sur quelques mètres nous vaut d’être affublé du qualificatif de « petit randonneur » par un riverain vigilant, très sourcilleux sur la notion de propriété privé. 

          Bonne surprise au centre du village, avec un multi-services accueillant, très bien achalandé pour le randonneur qui nous permet de satisfaire à nos besoins…Années après années, ce petit village  maintient son authenticité et sa simplicité  tout en s’adaptant aux nouveaux besoins de l’époque ; Il garde, intact, son charme dans ce cadre magnifique du cirque de Lescun. Aussi, nous avons décidé de flâner un peu et de nous accorder une pause-café ombragée à la sympathique terrasse de ce petit commerce.

          Il est temps de reprendre les sacs, maintenant bien chargés, direction la vallée d’Ansabère et sa cabane. Le chemin effectue une montée douce passant très progressivement de la route au chemin castiné, puis au sentier… 

« Vente de fromage frais » indiqué à l’entrée de la cabane : celle-ci remplace l’ancienne beaucoup plus petite à quelques mètres de là ; Quelques randonneurs remplissent leur sac à dos ; Nous, nous la contournons pour aller nous poser quelques mètres plus bas : le ciel se charge de nuages et nos sacs nous semblent bien trop lourds pour envisager une longue montée vers le lac d’Ansabère. La halte et le repos du guerrier sont décidés à l’unanimité du groupe !

          Nous prenons le thé de five o’clock puis nous accordons le droit d’aller buller sur les rochers face aux aiguilles d’Ansabère  après quelques gouttelettes de pluie ; Petite dégustation de myrtilles en claquettes après le repas…

Journée 9

par | Avr 15, 2020

Les cartes IGN