Journée 4

JEUDI 11 AOUT:     

SUD de ELIZONDO – FORET d’HAYRA

                           8 h – 18 h 15    

 

 …Le cheminement se poursuit…comme le beau temps généralisé ! Ce matin nous sommes partis un peu plus tôt pour bénéficier de la fraicheur. A défaut de rencontrer des randonneurs qui se font extrêmement rares, nous continuons à croiser bêtes et troupeaux…L’alternance de collines débordantes de fougères et de touffes de bruyère ou de hêtraies parfois somptueuses et toujours apaisantes, apportent des notes de contrastes au moutonnement verdoyant généralisé du paysage.

          Nous sollicitons toujours régulièrement le GPS, confrontés souvent à des départs simultanés ou des bifurcations de plusieurs chemins et à un balisage surréaliste !  Nous croisons et recroisons également la ligne frontalière en permanence, pour descendre peu à peu en pente régulière et arriver à 11h aux Aldudes, sympathique petit village Basque dans lequel nous avons prévu de faire une longue pause ravitaillement – toilette – lessive ….Tout un programme pour lequel nous avons prévu un break de 3 h.

            L’endroit parfait, à savoir un petit torrent accessible et ombragé, protégé des regards avec un grand plat herbeux le long de sa rive s’offre à nous au hasard d’un petit détour à la sortie de l’épicerie station-service…Nous nous y installons avec entrain jusqu’en début d’après midi d’où nous repartons vêtements presque sec, reposés et ragaillardis.

           Montée très sèche en plein soleil pour s’élever sur les hauteurs des Aldudes…Nous traversons  ensuite  un océan vert de fougères, océan d’où, un vautour dans le ciel, pourrait voir deux petits points rouge et orange tâtonner pour trouver quelques repères et avancer plus ou moins en ligne droite ! En effet, les sentiers, ou ce qu’il convient de nommer tel, sont plus ou moins dégagés et les fougères ou les bruyères piquantes se manifestent sur nos mollets…La recherche du chemin, conjugués à la chaleur et au poids des sacs à nouveau chargés, nous font ralentir le pas et s’arrêter régulièrement pour boire…Regardant la carte, nous sommes un peu déçu de notre progression. Heureusement, en reprenant de l’altitude, un petit vent frais bienvenu nous aide en cette fin d’après -midi à combattre les effets de la chaleur et à repartir d’un bon pied après avoir échangé avec des automobilistes contemplant le paysage en haut d’un col. Nous entrons par le biais du macadam dans la forêt d’Hayra, immense hêtraie qui nous offre son ombrage salvatrice et progressons encore un moment, l’étape du lendemain promettant d’être longue.

 

         Arrêt, une fois n’est pas coutume, à proximité d’une palombière (mais les éviter relève de la gageure, en tous les cas pas du HRPiste) et d’un troupeau de moutons aux belles cornes redressées.

       Notre cadeau du bivouac nous sera offert avec un magnifique coucher de soleil sur la Rhune nous permettant d’admirer la clarté changeante et vaporeuse d’un ton rose mauve qui peu à peu nimbe l’ensemble de la chaîne montagneuse…Atmosphère magique !

     

Journée 4

par | Avr 14, 2020

Les cartes IGN