Journée 25

 LUNDI 24 JUILLET :     

Ospitau de Vielha – Lac de cap de Port

                           7 h 30  – 14 h 30   

 

             Belle nuit confortable et tranquille près du torrent…Après les nuits sur fond sonore de clochettes l’an dernier, les nuits accompagnées par le bruissement des torrents sont le grand classique de cette année !

          Nous rattrapons rapidement les nuages en direction du Port de Rius et, pour la première fois depuis le départ, nous extirpons la veste gore-tex, puis le pantalon de pluie du sac à dos ; l’entrée dans le massif des Encantats se fait donc sous la pluie qui, au fil de la matinée va peu à peu s’estomper, nous permettant de voir les lacs successifs qui jalonnent le sentier.

          L’arrêt au premier lac se produit dans un silence épais, total…Nous sommes dans les nuages et seul le léger crissement de nos vêtements synthétiques se fait entendre… A l’occasion, un bref sifflement d’oiseau vient troubler cette impression d’une nature repliée sur elle-même…

          Sans nul doute, le plus beau lac rencontré est le lac de Mar, entouré de parois vertigineuses, que nous découvrons soudainement en surplomb depuis le col du même nom, avec un très bel îlot pittoresque en son centre ; Les nuages ont pris de la hauteur et nous pouvons contempler ce très bel endroit avant la très, très, raide descente, presque en direct, vers le lac ; Nous le suivons longuement sur sa rive sud en effectuant une interminable série de ressauts et de méandres entre rochers et bosquets d’arbres. Nous croisons fugitivement 2 ou 3 randonneurs, et parfois perdons de vue le lac. 

                   L’Arrêt pique-nique dans un couloir venté un peu au-dessus  du lac est des plus brefs ! Nous n’arrivons pas à nous réchauffer et la maigre boîte de salade ne nous aide pas à profiter de l’instant de repos.

Nous reprenons par une descente encore raide et caillouteuse vers le refuge, (encore une !) qui semble être une spécialité espagnole ; Ils n’aiment visiblement pas les larges lacets qui adoucissent les pentes…

          Le refuge de la Restanca est donc le bienvenu pour une halte boisson chaude et le petit repos sieste traditionnel que nous avons zappé après le rapide repas. Nous y retrouvons le Montpelliérain rencontré la veille sur le sentier, arrivant dans le même temps que nous, qui après avoir fait quelques courses à Vielha, a rejoint le refuge par la variante du GR 11. Nous échangeons autour d’un bon sandwich et d’une boisson ; Nous avons tous besoin de reprendre des forces…la fatigue se fait vraiment sentir… La salle commune du refuge ne désemplit pas et l’atmosphère est celle d’un brouhaha généralisé peu propice au repos ; Aussi après une heure trente de halte, nous quittons notre collègue HRPiste qui promet de nous donner des nouvelles de sa traversée,  et nous élançons en direction du col du Montardo pour ce qui doit être notre dernier bivouac de cette année.

          Un bel endroit se présente à nous quand nous atteignons le lac deth cap deth port, endroit verdoyant, légèrement encaissé et suffisamment éloigné du refuge pour envisager d’y passer sereinement la nuit malgré l’interdiction de bivouac…Quelques nuages se faufilant entre les escarpements rocheux, les sapins se reflétant dans le lac, mais aussi le soleil éclairant d’une chaude lumière rouge les pointes des sommets offrent un beau tableau de fin de soirée déclinant une belle mosaïque de lumières et de couleurs…

          Comme certains soirs, quelques isards en famille descendent sur les goûteuses pelouses d’herbes entourant le lac et nous dévisagent très, très longuement avant de se décider à passer à table…Nous les imitons ou bien l’inverse….

 

Journée 25

par | Avr 17, 2020